Le grand jeu et le pays perdu

Dans Kim de R. Kipling, le « Grand Jeu » désigne l'espionnage, l'exploration de l'Inde et sa cartographie secrète. Cette expression réapparaît curieusement dans Le Grand Meaulnes d'A-Fournier, quand Frantz de Galais lance une attaque contre l'école, précisément pour retrouver une carte qui ne sera jamais achevée. Frantz de Galais se contente d'y ajouter quelques indices, comme s'il s'agissait d'un jeu de piste. Cette façon de faire est systématique chez Dhôtel, où toute indication donnée au héros reste à déchiffrer. Mais dans la collection « Signe de Piste » on trouvera aussi un Grand jeu de Jean Valbert et un Jeu sans frontière de Dalens et Foncine. Le roman « scout » se développe dans un « pays perdu » où l'attrait du sauvage doit à Kipling, dans des forêts qui n'en finissent pas mais au plus près, comme le Domaine mystérieux du Grand Meaulnes et qui est l'espace où l'enfance désire se prolonger, au travers d'un jeu « dramatique », d'un théâtre total, celui qui sera rêvé notamment par Léon Chancerel.
Plus généralement, c'est une certaine idée de l'aventure, de son rêve et de sa possibilité ou de son impossibilité qui est ici posée, au travers d'auteurs que rien ne relie sinon cette recherche, avec une attention particulière pour les « territoires » d'André Dhôtel.
Les Cahiers Robinson explorent, sans s'y limiter ni s'y enfermer, le domaine de la littérature de jeunesse, des lectures, des récits et des activités de l'enfant.
Imagination et Savoir sont considérés dans une perspective ouverte aux questions historiques, sociales, esthétiques.

Francis Marcoin

S'aventurer

Christian Chelebourg

Du "noble jeu" au "grand jeu"
Poétique de l'espace ludique

Virginie Douglas

Exploration et motif du Grand Jeu dans Kim de Rudyard Kipling

Laurent Déom

Jean-Louis Foncine : éléments pour une poétique du "Pays perdu"

Bruno Tritsmans

Grand jeu et jeux étranges
La poétique du vitrail chez André Dhôtel

Danièle Henky

Fertiles "terres noires" du Pays où l'on n'arrive jamais

Patrick Antoniol

L'aventure cantonale

Philippe Blondeau

Frontières de l'enfance chez André Dhôtel

Edith Perry

La voie ferrée dans le Train du matin d'André Dhôtel

Évelyne Thoizet

Dérèglements du récit d'aventures :
temps mort, temps vides et vacances

Isabelle Roussel-Gillet

Le dilettante et le champignon

VARIA

Gérard Gélinas

Le blog des jeunes perraltistes

Patrick Joole

Le motif de l'eau dans les albums d'Anne Brouillard

Enfances au cinéma

Nathalie Dupont

Les adaptations cinématographiques
de la littérature pour jeunes

Commander ce cahier ?

La revue

Directeur de la publication : 
Francis Marcoin
Secrétaire de rédaction :
Guillemette Tison

Comité de rédaction :

  • Sandra Beckett (Brock-University)
  • Michel Defourny (Université de Liège)
  • Emmanuel Fraisse (Université de Paris III)
  • Rita Ghesquière (Katholieke Universiteit Leuven)
  • Laura Kreyder (Université de Milan)
  • Isabelle Nières-Chevrel (Université de Rennes II)
  • Jean Perrot (Institut Charles Perrault)
  • Dominique Rabaté (Université de Paris VII)
  • Marie-Agnès Thirard (Université de Lille III)

Mentions légales du site